AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moon Child, entretien avec un pseudo-vampire ~ Feat Yang Hye Mi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 11/04/2013
Messages : 106
Avatar : Zelo (B.A.P)
Alice : Télépathie
Classe : 3B

MessageSujet: Moon Child, entretien avec un pseudo-vampire ~ Feat Yang Hye Mi   Lun 22 Avr - 19:50

Moon Child
FEAT Yang Hye Mi


Le sommeil sait se faire désirer, telle une pierre précieuse que l’on ne pourra jamais posséder, loin, intouchable, je ne peux l’atteindre. Levant mes yeux au ciel, admirant le clair de lune, je ne peux retenir un sourire devant cette beauté divine. Dormir davantage me procurerais la joie des rêves, le souvenir d’un instant imaginaire. Mes rêves sont comme ces millions d’étoiles qui tapissent le ciel, petits, presque inexistants et pourtant, tellement enviés. Un soupire d’exaspération m’échappe, doublé d’une pseudo-jalousie à la vue de mon colocataire, Daiki, dormant et dont le souffle régulier démontre que son sommeil est profond. L’envi d’aller le secouer pour le réveiller me traverse l’esprit quelques secondes et après un combat mental, je parvins à maîtriser mon impulsion, abandonnant mon idée avec déception.

La journée fût longue et fatigante d’autant plus que nous sommes en semaine de partiels et bien que je ne m’intéresse pas aux cours, je devais au moins me rendre aux divers examens, histoire de leurs prouver que je suis loin d’être stupide. Et dans ma naïveté, je pensais que mes yeux se fermeraient d’eux-mêmes une fois confortablement installé dans mon lit, ce ne fût pas le cas bien évidemment, mais j’aurais dû m’en douter. Tournant une énième fois dans mon lit, me retrouvant face à Daiki, je resserre mon doudou dans mes bras –gare à vos commentaires, je suis d’une humeur de chien- et jette un rapide coup d’œil au réveil indiquant : 03h27. N’est-ce-pas fantastique que de rester éveiller lorsque tout le monde profite d’une nuit paisible ? Tch. Ironie quand tu nous tiens…

Me redressant sur mes coudes, je tends la main vers ma table de nuit et ouvre le tiroir pour en ressortir un paquet de bonbons. Ai-je déjà précisé que j’adore les bonbons ? Non ? Très bien, je vais le faire, rien ne m’intéresse plus –outre le fait de me faire remarquer par ma prestance naturel et de lancer des piques à tout ceux qui croisent mon chemin- que de manger des friandises à toutes heures du jour et de la nuit. Le paquet en main, je me redresse en position assise sur mon lit et prend en bouche une fraise, me délectant du délicieux goût de cette sucrerie. Attrapant le dernier bonbon, vérifiant tout de même que le paquet est bien vide, je laisse tomber le plastique au pied de mon lit et pose par la suite mes pieds au sol.

Le silence est une chose que j’apprécie, en revanche, la solitude me déplait et c’est ce que je ressens en ce moment : je suis seul et ça m’plait pas. D’humeur taquine, j’ai envie de me trouver un partenaire pour passer le temps et faire une ou deux conneries en sa compagnie. Trouver un élève encore debout à cette heure ne sera pas chose aisé mais dans le pire des cas, s’ils dorment tous – n’étant pas stupide à ce point, cela m’étonnerais fortement qu’ils soient tous aux pays des rêves-, j’en réveillerais un.
Ma décision prise, je pose mon doudou sur mon lit et enfile rapidement une tenue plus adéquate pour sortir, bien que porter un pyjama à cette heure soit plus probable, je préfère me balader avec des vêtements de ville.

Il me fallu quinze bonnes minutes pour enfin sortir de la chambre-pas que je sois très long pour enfiler un ensemble montrable et confortable, cela dit, j’aurais pu être plus rapide-, mais Je tiens tout de même à préciser que fouiller en toute discrétion dans mes affaires –empiler, introuvables, inatteignables parce que jeter dans des endroits presqu’improbable- ne fus pas chose facile, de même que sortir de la chambre sans réveiller Daiki fût presqu’un miracle. Pas que le réveiller m’aurais chagriné, mais je voulais éviter d’avoir à donner des explications sur la raison pour laquelle je n’étais pas coucher et sur ma destination. Questions auxquelles- et je le précise haut et fort- je n’avais en aucun cas envie de répondre. M’enfin, je ferme délicatement la porte et débute ma route, n’écoutant que le bruit de mes pats parmi le silence des couloirs presque sombres.

J'ouvre une grande porte menant vers l'extérieur. Quelques minutes m’ont suffit pour atteindre ma destination, marchant tranquillement, les mains dans les poches sans faire le moindre bruit –il ne manquerait plus que je me fasse prendre pendant ma petite escapade-, profitant seulement de la vue de ce monde ténébreux. Seule la lumière de la lune vint éclairer le sol, me permettant de ne pas m’égarer. Cette douce lumière envoutant les ténèbres, ce silence dominant le bruit, un spectacle à la fois magnifique et triste; magnifique par sa beauté presqu’irréelle et triste car éphémère.je vois au loin une personne, mais il fait beaucoup trop sombre pour que je puisse voir distinctement son visage. Mes lèvres s’étirent dans un sourire narquois, plus que ravie d’avoir enfin trouvé une distraction.


Nous levons nos yeux au ciel pour éveiller nos rêves
Code by AMIANTE


Dernière édition par Bang Dae Hyun le Ven 14 Juin - 14:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 12/11/2012
Messages : 97
Avatar : Lee Chae Rin (cl)
Alice : Maîtrise des esprits malins
Classe : 3C

MessageSujet: Re: Moon Child, entretien avec un pseudo-vampire ~ Feat Yang Hye Mi   Lun 22 Avr - 21:29



Mon amie la lune

« ✖ Ne Juger jamais ce que vous ne comprenez pas♡ »
Bang Dae Hyun & Yang Hye Mi


Le plafond blanc affichait 3h15. Enfin, non. Disons plutôt que c'était l'hologramme du réveil projeté sur le mur. Les bras croisés derrière la tête, Je fixais la peinture blanche, ne clignant que très peu des yeux. J'étais fatiguée, mais n'arrivais tout de même pas à dormir. Depuis mon arrivée ici, Je ne faisais que me repasser en boucle l'accident. Jouant avec ma lèvre inférieure pour sentir ma cicatrice. Il fallait que je fasse quelque chose. Je n'arriverais pas à rester comme ça toute la nuit. Le problème à présent était de trouver quoi faire !


*Rah saletés de maladie je peux pas sortir le jour*


Tant pis. Je me ferais coincée. Peu importe après tout. Il fallait que je sorte de cette chambre. De ce lieu oppressant. je fermai les yeux quelques secondes avant de me relever. Je passai mon regard sur ma colocataire. Elle dormait à point fermée, Je devais partir sens qu'elle ne me remarque pas. Je mis ses chaussures. Attacha mon jean, et enfila le premier décolleté qui me tomba sous la main. Je m'arrête une minute pour regarder les murs. Une impression atroce me traversa. Ils se rapprochèrent de plus en plus. J'attrapai une écharpe en courant et sortis en vitesse. Je soufflais rapidement devant la porte. Marchant lentement vers la sortie la plus proche. Je longeai les murs pour éviter de tomber. ça serait bête de tomber une fois de plus , moi qui suis maladroite comme pas possible.

Une fois dehors, j’inspirai longuement l'air de la nuit. La légère brise du soir vînt me caresser les épaules. Me rappelant en un léger frisson que je n'avais qu'un débardeur. Il fallait en plus que j'aie froid. J'entourai mon écharpe autour de mon cou. Et mes bras autour de mon ventre. Je regardai autour de moi. Il n'y avait que des arbres. De l'herbe et des bancs vides. Je me dirigeai vers l'un d'eux pour m'y asseoir. Les vents soufflaient dans mes cheveux les faisans allaient dans tous les sens.
J'aimais bien m'assoir et regarder la lune. C'était c'est petit moment que je pouvais me permettre d’avoir qui faisaient la différence. Je me relevai et partie près de la petite fontaine en fasse de moi. Et là je m’assis sur le bord.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

_________________
Yang Hye Mi ✖️ Ne Juger jamais ce que vous ne comprenez pas♡
» Il est difficil d'expliquer à quelqu'un qui n'a aucune idée de ce que peuvent vivre les gens qui ont un handicap ou une maladie invisible. C'est un combat ou se sentir malade à l’intérieur pendant que vous avez l'aire d'allez bien à l’extérieur. • unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 11/04/2013
Messages : 106
Avatar : Zelo (B.A.P)
Alice : Télépathie
Classe : 3B

MessageSujet: Re: Moon Child, entretien avec un pseudo-vampire ~ Feat Yang Hye Mi   Ven 14 Juin - 22:15

Moon Child
FEAT Yang Hye Mi


La liberté est synonyme de solitude, tout comme l’indépendance nous mène au chagrin. Pourtant, l’être humain n’a de cesse de vouloir obtenir ces « ailes », nommaient délivrance, ou plus communément appelé, liberté ainsi que la fierté de n’avoir besoin de personne pour exister dans notre monde. L’Homme, au sens large du terme, s’est montré au cours de ses longs siècles d’existence, qu’il était capable de se battre pour son utopie, avec bravoure. Mais, lorsqu’on s’approche réellement de ce qu’est l’espèce humaine, si nous parvenons à lire entre ses lignes, nous pouvons découvrir sa véritable nature. Mon don m’a permis de voir l’envers du décor. Faible et couard, putride et vaniteux, en m’insérant dans l’esprit de certaines personnes, j’ai presque honte d’être fait de chair et de sang tout comme elles. Avec le temps, j’appris à me méfier des dires, ne prenant en compte que les actes et cela peut paraître « froid » de ma part, mais je n’aiderais jamais une personne que je juge « indigne » de faire partie de notre race.
 
Trêve de philosophie, je tire une clope est l’allume, laissant mes pas me guider vers l’inconnue qui s’avère être une femme –même s'il fait sombre, il faudrait être aveugle ou même stupide pour la confondre avec un homme- assise sur le bord d’une fontaine, dos à moi. Joueur, je m’approche d’elle en prenant soin de faire le moins de bruit possible, puis une fois à ses côtés j’approche mes lèvres de son oreille « C’est l’heure d’aller dormir, petite délinquante ! ». Un ricanement sort de ma gorge, ravi de ma petite entrée. Pour être honnête, les raisons de sa présences à l’extérieure de sa chambre ne m’intéressent pas, il n’empêche que j’attends tout de même une réponse à ma question.
 
Me redressant, je me place par la suite devant elle, tirant une latte, un sourire au coin des lèvres « Qu’est-ce qu’une jeune demoiselle fait ici à cette heure, non accompagnée en plus ? Le couvre-feu est passé depuis très longtemps, tu crois pas que c’est l’heure pour les petites filles de partir au lit faire de jolies rêves ? Enfin, je dis ça, je dis rien, mais si tu veux mon avis, et même si tu ne le veux pas, je te le donnerais quand même, si tu dors pas, tu vas devenir presqu’aussi laide qu’un zombi. » Des paroles méchantes, inutiles, mais qui provoquent chez certaines personnes des réactions comiques, très comiques. Et pourtant, j'ai comme l'impression qu'elle réagira différemment, c'est loin d'être facile à expliquer mais j'ai l'impression qu'elle est différente des autres, ses pensées ont l’air plus...pur ?

Tirant encore une latte en prenant garde à ne pas lui envoyer de la fumée dans le visage –mesdemoiselles, je suis un vrai gentleman-, je l’observe silencieusement. De long cheveux lisses et dorés encadrant un visage aux traits doux et angéliques, et en cet instant je maudis cette foutue lune pour ne pas être assez lumineuse, m’empêchant d'approfondir mon observation « Moi, c’est Dae Hyun, Bang Dae Hyun ». Mon sourire devint provoquant, jetant ma clope dans la fontaine, j’approche mon visage du siens « Et comment ce nomme cette adorable petite fillette ? »C'est pas parce qu'elle semble différente que je lui ferais un traitement de faveur, car comme le dit si bien l'expression : l'habit ne fait pas le moine. Elle fait pas partie de mes VIP, je n'ai donc aucunes raisons qui m’empêchent de me montrer un tantinet désagréable envers sa personne.


Nous levons nos yeux au ciel pour éveiller nos rêves
Code by AMIANTE



HS: Vraiment désolé pour le gros retard et pour la qualité...c'est pas terrible :'(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Moon Child, entretien avec un pseudo-vampire ~ Feat Yang Hye Mi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moon Child, entretien avec un pseudo-vampire ~ Feat Yang Hye Mi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» TERMINÉ-Que faire avec une fille saoule ? (feat Ashlyn)
» Entretien avec un vampire
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Alice ::  :: Dortoirs :: Université-