AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 09/09/2012
Messages : 335
Avatar : Tamamori Yuta
Alice : Pyrokinésie
Classe : 3C Lycée

MessageSujet: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Ven 14 Sep - 17:35

La cloche sonna 15 h, les cours étaient finis pour Daiki. Il avait eu une dure journée avec la science, la chimie qui n’était pas sa tasse de thé. Il fallait aussi rajouter la géographie, l’anglais, le japonais. Après la sonnerie, le jeune homme avait rangé ses affaires et était parti à la recherche d’un coin tranquille. Il avait fait le tour de la cour, mais rien ne l’intéressait. Il retourna à l’intérieur, il marchait dans les couloirs en regardant de chaque côté. Quand il vit une salle de classe vide, il n’y avait visiblement pas de cours dans cette pièce. Il rentra et alla au fond de la salle. Il posa son sac par terre et s’assit sur la table prés de la fenêtre. Il sortit son mp3 rouge de sa poche, mit le casque sur ses oreilles et appuya sur « play ». Il balançait la tête au rythme de la musique.

Cela faisait maintenant à peu prés un quart d’heure qu’il écoutait la musique. Il était bien là, tranquille sur sa table à côté de la fenêtre. Cela lui permettait de se détendre, de s’évader, de repenser à l’orphelinat. Mais aussi à la directrice qui l’avait élevé comme son propre fils,… d’un certain point de vue. Il se doutait que le personnel de l’orphelinat se méfiait un peu de lui. Il savait très bien qu’à Gakuen Alice, c’était différent et que s’il causait des problèmes il allait porter des bracelets qui stoppaient les Alices.

Il commença à lancer des boules de feu en l’air, qui revenaient dans sa main. C’était pour s’entraîner mais aussi pour voir comment il contrôlait son alice. Il se débrouillait plutôt bien. A chaque fois les boules de feu disparaissaient. Il était assez fier de lui, car au départ il n’arrivait pas du tout à maîtriser son pouvoir et cela l’effrayait. En même temps quand une personne a une alice de feu et qu’elle ne la contrôle pas très bien, c’est un peu dangereux. Commençant à voir qu’il s’en sortait bien, Daiki décida de lancer deux balles de feu en même temps vers le mur à droite. Pensant les avoir faits disparaître, il continua d’écouter tranquillement sa musique, en chantant le refrain de celle qui passait.

“Utainagara sakebinagara
Fire Beat Fire Beat
Odorinagara kanjinagara
Fire Beat Fire Beat
Hoshii mono ni te wo nobasunda
Fire Beat Fire Beat
Isshun no chansu tsukami torunda”


Il était maintenant aux alentours des 15 h 30, le jeune homme avait sa musique dans les oreilles et personne ne pouvait le déranger. Soudain Daiki sentit une odeur étrange.

« C’est moi ou ça sent le brûlé ! »

Il se retourna vers le mur, quand il vit que des tables et des chaises étaient en train de brûler. Lorsqu’il avait lancé les deux boules de feu il pensait les avoir fait disparaître. Or cela n’avait pas marché, l’une des boules était tombée sur une table et l’autre sur une chaise. Le feu avait commencé à se répandre sur d’autres tables et chaises.

« Aaaaahhhhh !!!! Yabe ! »

Daiki mit son casque autour de son cou et se leva en sautant de la table. Il attrapa son sac et essaya d’éteindre le feu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 06/09/2012
Messages : 416
Avatar : Kamei Eri
Alice : Voir les fantômes
Classe : 3c - Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Ven 14 Sep - 19:34

La journée avait bien commencé, enfin... bien commencé, elle avait commencé comme presque toutes les journées du mois de septembre. Le réveil avait sonné, Kana s'était réveillée en faisant attention de ne pas embêter sa colocataire, elle se prépara rapidement et alla déjeuner à la cantine. Il n'y avait pas grand monde aussitôt, mais que voulez-vous, elle était une lève tôt et se couchait tôt également... Pas très rigolote, mais bon, c'est dans sa nature.

Les cours s'étaient passés sans encombre, elle n'avait écouté que la moitié, un fantôme était venu lui parler de ses problèmes, elle avait essayé de l'ignoré, mais on peut dire qu'il était assez bavard. Elle avait fini par lui demander de se taire en chuchotant, ce qui lui avait encore value les regards de ses voisins et voisines de tables. Ils savaient qu'elle parlait aux fantômes, ils la trouvaient un peu bizarre mais finalement quand tu as une centaine de personnes avec des pouvoirs étranges dans une même salle, on s'habitue rapidement aux bizarreries des uns et des autres. Son pouvoir n'avait aucun moyen pour blesser les autres physiquement, ou peut-être que oui. Certains fantômes ont assez de pouvoir pour avoir des effets dans le monde réel. Il avait quand même fini par se taire. « Ouf »

A 15 heures, les cours étaient terminés, elle quitta la salle tranquillement et se dépêcha d'aller rejoindre ses amies. Elles en avaient quelques-unes, elles étaient toutes gentilles et aimaient bien le pouvoir un peu étrange de Kana. Vers 15h20, alors qu'elles étaient dans la cour à discuter tranquillement, Kana se rendit compte qu'elle avait oublié quelque chose en cours. Ce quelque chose était son cahier de cours... Oui, ben, que voulez-vous ? Il arrive qu'on oublie ses affaires sur une table.

-Bonjour madame Kitagawa, vous allez bien ? Quoi ? Il se passe quelque chose dans la classe 3C ? Vous êtes sûre ? D'accord, je vais voir, de toute façon, je devais y aller.

Non, elle ne se fait pas un monologue, ni un dialogue avec son amie imaginaire. Elle parle avec l'ancienne surveillante de l'école, elle est morte de vieillesse et continue de surveiller les couloirs de l'école. Elle n'est pas méchante et pas très bavarde, elle se contente de bougonner quelques mots.

Kana se mit à courir, il y aurait un feu dans sa classe, elle ne sait pas comment il a été déclenché, mais il faut se dépêcher de l'éteindre avant de tout brûler et de brûler son cahier !

Quand elle arrive à la classe, elle voit un garçon de son âge en train d'essayer d'éteindre le feu. Ni une, ni deux, elle se précipite pour l'aider. Mais avec quoi ? L'instincteur ! Elle court dans le couloir, madame Kitagawa lui montre le chemin pour trouver l'appareil, elle le trouve, repart en courant et arrose les flammes d'une mousse blanche. Elles s'éteignent avec l'aide de l'étouffage avec le sac du garçon. Quand les flammes ont disparu, il ne reste qu'un peu de fumer. Aucune alarme ne s'est déclenchée... Étrange, elles ne doivent pas marcher.

-Ca va ? Keuf... keuf... Tu sais ce qui... keuf.. a déclenché le feu ? keuf...


Keuf=tousse à cause de la fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 09/09/2012
Messages : 335
Avatar : Tamamori Yuta
Alice : Pyrokinésie
Classe : 3C Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Sam 15 Sep - 19:02

Quand Daiki était rentré dans la salle il avait remarqué que quelqu’un avait oublié son cahier. Il avait récupéré le cahier et l’avait posé à côté de lui sur la table, sans le regarder. Il n’était pas du genre à regarder les affaires des autres. Il essayait tant bien que mal d’éteindre le feu avec son sac de cours, qui se propageait petit à petit. Mais ce n’était pas tout seul qu’il allait réussir à étouffer le feu, surtout avec un sac. Et il n’allait quand même pas se mettre torse nu pour l’éteindre, quoique Daiki n’était pas moche torse nu. Il aperçu la silhouette d’une fille qui approchait de la classe. Mais il avait dû se tromper, car la silhouette repartit. Le jeune homme était en train de galérer à éteindre le feu qu’il avait provoqué.

D’un coup il vit une jeune fille de son âge arriver en courant avec un extincteur. La demoiselle aspergea les flammes d’une mousse blanche. Elle l’aidait à éteindre le feu. Daiki essayait de l’étouffer, tandis qu’elle utilisait l’extincteur. A deux ils arrivèrent à l’éteindre. Ce feu était plus coriace qu’il n’en avait l’air. Une fois que ce dernier avait disparu il ne restait que de la fumée. Daiki remarqua qu’aucune alarme ne s’était déclenchée, c’était étrange. Mais ce n’était pas lui qui allait se plaindre. Cela le sauvait un peu étant donné que sinon il allait se retrouver avec un bracelet qui stoppe les Alices. Par ailleurs, avec ce bracelet, les gens auraient encore plus peur de lui et il se retrouverait d’autant plus seul. Donc d’un côté il n’avait pas envie de porter de bracelet ou autre objet stoppeur d’alice. Mais d’un autre côté il savait qu’il était responsable et qu’il méritait de le porter. Il commença à tousser à cause de la fumée qu’avait provoquée le feu, tout comme la jeune fille. Elle lui demanda s’il allait bien.

-Oui ça va, et toi ? Tu n’es pas blessé ?

Quand la demoiselle lui demanda s’il savait ce qui avait déclenché le feu, il changea de tête. Il n’avait pas envie de lui dire que c’était lui qui l’avait provoqué, car il craignait qu’elle ait peur de lui après avoir découvert son alice. D’autant plus que lorsqu’il vit clairement la jeune fille il la trouva mignonne. Il commença à stresser, d’une part à cause de la question qu’elle venait de poser et d’autre part parce qu’il ne savait pas comment se comporter face à une fille de son âge, qui était belle en plus.

-Euh… Non, désolé, je sais pas ce qui a déclenché le feu.


Daiki culpabilisait un peu, mais il avait trop peur de la réaction que pouvait avoir la jeune demoiselle. Soudain il remarqua que la jeune fille lui disait quelque chose, elle était dans sa classe.

-Tu es dans ma classe, non ?

En lui posant la question Daiki se rappela du cahier qu’il avait trouvé sur une table. Il attrapa le cahier, qui était resté sur la table et souffla dessus pour lever les quelques cendres qu’il y avait sur la couverture.

-Ah ! Au fait, tiens ! J’ai trouvé ce cahier sur une table. Je sais pas à qui il est.

Daiki tend le cahier à la jeune fille pour qu’elle le prenne. En tendant le cahier, il s’aperçoit qu’une partie de sa main gauche est en feu. Il s’empresse alors de cacher sa main gauche avec sa main droite. Il est gêné et a peur.

-Peux-tu le rendre à son propriétaire pour moi, s’il te plaît ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 06/09/2012
Messages : 416
Avatar : Kamei Eri
Alice : Voir les fantômes
Classe : 3c - Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Dim 16 Sep - 14:53

Qui aurait imaginé, que Kana allait terminer la journée à éteindre un feu ? Surement pas elle... Ce n'est pas souvent que ce genre de choses arrive. Ce qui était bien, c'est qu'apparemment, il n'y avait aucun blessé, seulement quelques chaises et des bureaux qui auraient brûlé. Justement, son bureau se trouvait au milieu de ceux qui avaient complètement cramé... Bon, ben... Elle pouvait dire au revoir à son cahier. Le garçon allait bien, elle n'arrivait pas bien à le distinguer les yeux en pleurent à cause de la fumée. Mais il l'assura qu'il allait bien, c'était au moins une chose en moins. Il devait être présent lorsque le feu s'était déclenché, il devait surement savoir qui se qui était arrivé. Peut-être qu'un pyromane était venu s'amuser avec des allumés... Ce ne serait pas étonnant vu l'école de fous qu'ils avaient. Fou ne voulait pas dire malade mental pour elle, simplement différent, parce que c'était comme ça qu'on les prenait pour la plupart, pour elle surtout. Folle....

-Je vais bien, seulement un peu... keuf... de fumer...

Elle toussa un peu pour dégager ses bronchites et s'essuya les yeux pour faire partir les larmes, au revoir le maquillage, ou peut être resterait-il un peu pour lui faire des yeux de raton-laveur ? C'était quelque chose que les maquillages adoraient faire, les ratons laveurs. Le garçon n'avait pas vu ce qui s'était passé, il ne savait pas ce qui avait déclenché l'incendie, ce n'est pas grave, de toute façon, ça ne l'aurait mené à rien de le savoir. Il lui demanda ensuite si elle était dans la même classe que lui. A bien y réfléchir, ça se pouvait, pourquoi serait-il ici s'il n'était pas en 3C ? Elle avait beau être dans la même classe que certains depuis plusieurs années maintenant, elle était tellement dans son monde, elle ne remarquait pas facilement l'extérieur et les autres personnes. Mais maintenant que la fumée commencé à se dissiper, elle put découvrir le visage d'un jeune homme bien coiffé quoiqu'un peu sale vu la cendre. Mais on ne peut pas dire qu'on pouvait lui cracher dessus, il était assez mignon. Finalement, il lui disait bien quelque chose, en y réfléchissant bien, il était bien dans sa classe :

-Oui ! on est dans la même classe, maintenant que tu le dis ! Désolé, je ne fais pas souvent attention aux choses qui m'entourent...... C'est un de mes défauts on peut dire....

Il lui tendit ensuite son cahier, en disant qu'il l'avait trouvé. Il sembla à Kana qu'il avait la main en feu, mais il se dépêcha de retirer sa main quand elle prit le cahier... Bah, ça devait surement être un effet que lui jouer ses yeux après avoir vu autant de lumière. Il ajouta qu'elle pourrait le rendre à la personne à qui appartenait le livre :

-Merci ! Justement, c'est le mien ! Je pensais que je ne le récupèrerai jamais, vu que ma place a pris feu...

Elle regarda son bureau, elle allait devoir se trouver une nouvelle place demain.

-Heureusement que tu l'as récupéré, merci beaucoup.


Avec une classe en feu, un extincteur dans la main gauche et tous les deux pleins de cendres, ils avaient surement l'air de deux étudiants qui s'étaient amusés à foutre le feu à l'école. Il valait mieux partir de là avant qu'ils ne se retrouvent dans les mains d'un surveillant et punis.... D'une façon que Kana ne voulait pas imaginer.

-Je pense qu'il faut qu'on quitte rapidement la classe même si ce n'est pas notre faute, je ne pense pas qu'on nous croirait...

Elle posa l'extincteur sur le sol et se dépêcha de sortir de la salle en espérant être suivi par le garçon... Il s'appelait comment déjà... Quelque chose avec un D... Daniel... non, ça ne fait pas très japonais ça... Daiki ! Elle devait se dépêcher de sortir de la classe avec Daiki. Ils se retrouvèrent rapidement dehors et assez loin de l'établissement pour qu'aucuns surveillants ne les soupçonnent. Un peu essoufflé, elle dit :

-Je pense qu'on est hors de « danger » ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 09/09/2012
Messages : 335
Avatar : Tamamori Yuta
Alice : Pyrokinésie
Classe : 3C Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Ven 21 Sep - 16:50

D’après l’état des lieux, il n’y avait aucun blessé. Il n’y avait que des chaises et des tables qui avaient brûlés. Daiki allait bien et la jeune fille lui assura qu’elle aussi et qu’elle toussait juste un peu à cause de la fumée. Elle avait les yeux en pleurs mais c’était sûrement dû à la fumée qu’avait provoquée l’extincteur et le feu.

-Ouais je pense que… keuf… c’est normal. Je pense qu’il faut… keuf… le temps que la fumée se dissipe.

Elle devait sans doute penser que c’était un allumé, dans tous les sens du terme, qui avait déclenché le feu. Même si Daiki avait l’Alice de feu, ce n’était pas un allumé pour autant, il n’était pas du tout ce genre de mec. Parfois il pouvait peut-être se donner quelques airs de rebelle, mais c’était comme pour se la jouer. Et puis d’abord tout le monde n’est pas super gentil, chacun a ses petits moments où il s’énerve, où il se donne des airs. La demoiselle s’essuya les larmes qui coulaient sur son beau visage. Son maquillage était un peu ruiné mais cela ne posait aucun problème à Daiki qui la trouvait quand même belle. Mais il n’allait pas le lui dire pour autant il était trop timide face à elle pour faire ce genre de chose, surtout que les filles ne doivent pas trop apprécier quand on leur dit qu’elles sont belles avec le maquillage foutu. Cela lui faisait un peu des yeux de raton-laveur, c’était mignon… d’un certain côté. La fumée se dissipait, les bronches du jeune lycéen se libéraient. Elle lui dit qu’ils étaient bien dans la même classe, qu’elle ne faisait pas souvent attention aux choses qui l’entouraient et que c’était l’un de ses défauts.

-C’est pas grave, ça ne me dérange pas.


Il avait l’habitude d’être ignoré ou qu’on ne fasse pas attention à lui. La différence avec les autres était qu’elle ne le faisait pas exprès. La demoiselle lui dit c’était elle, la propriétaire du cahier. Elle lui précisa également que son bureau avait brûlé.

-De rien !... euh… si tu veux tu pourras prendre ma place elle n’a pas cramé, Kana, c’est ça ?

Il se souvenait de son nom mais pour en être sûr il avait préféré demander, même s’il était sûr à 99 %. Kana le remercia encore une fois. Daiki ne comprenait pas trop pourquoi elle le remerciait autant, c’était juste un cahier.

-Mais de rien ! Merci de m’avoir aidé à éteindre le feu ! Je ne sais pas ce que j’aurai fait tout seul.


Tous les deux couverts de cendre dans une salle de classe qui avait à moitié pris feu et Kana avec son extincteur dans la main gauche. Ils avaient l’air bien tous les deux. Mais ils feraient de filer avant de se retrouver dans les mains d’un surveillant et d’être punis d’une manière qu’il valait mieux ne pas imaginer. Quand Kana lui dit que ce n’était pas de leur faute il baissa la tête.

-Ouais t’as raison.

La jeune fille posa l’extincteur par terre et se dépêcha de sortir de la salle. Daiki prit son sac et la suivie. Ils partirent en courant assez loin de l’établissement pour que personne ne les soupçonnent. Kana s’arrêta et lui dit qu’elle pensait qu’ils seraient hors de danger où ils étaient. Daiki était quelques mètres plus loin, derrière elle. Il culpabilisait et serrait son poing. Il n’avait pas envie de mentir, il voulait être honnête. Alors il lui dit la vérité et se courba pour s’excuser.

-Ano… c’est moi qui ai déclenché le feu. Je n’ai pas fait exprès… Gomen ne !

Il restait courber. Il avait peur. Il serrait les poings sur ses genoux cachés par son visage, qui regardait le sol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 06/09/2012
Messages : 416
Avatar : Kamei Eri
Alice : Voir les fantômes
Classe : 3c - Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Dim 23 Sep - 12:43

Ca faisait plusieurs minutes qu'elle avait rencontré Daiki, elle le connaissait d'avant, mais ne faisant pas spécialement attention aux autres, elle ne s'était pas rendu compte de sa présence... Même s'ils devaient être dans la même classe depuis plusieurs années. Que voulez vous, quand on passe son temps à voir des fantômes, des gens inconnus, on a un peu du mal à discerner la réalité. D'après Daiki, ce serait lui qui aurait déclenché le feu et vu comment il s'inclinait, il n'avait pas fait exprès. Ca rendit Kana mal à l'aise, il s'inclinait pour une raison assez futile, personne n'était blessé, il n'y avait donc rien à craindre ou a ce pardonner, il venait même de lui proposer un nouveau bureau, le sien. L'école aurait surement nettoyé le tout avant même qu'on cligne les yeux, elle avait l'habitude des problèmes de ce genre, des salles qui brûlent, ça arrive souvent ici et parfois, c'est volontaire. Mais cette fois si, ça ne l'était pas, au moins, ils ne seraient pas punie, en plus, ils avaient réussit à l'imiter les dégas. Elle se passa la main derrière la tête et se gratta d'un air gêné par ce que venait de dire Daiki :

-Tu n'es pas obligé de te courber, ça arrive souvent ce genre de choses. Puis, tu ne l'as pas fait exprès non ?

Elle avait appris à faire attention au groupe des "dangereux", ceux qu'ils ne falaient pas approcher ou on aurait de gros problèmes, plus gros qu'une classe brûlé, vu que ce serait toi qui serait brûlé. La, elle n'avait que la jupe un peu roussit et sentait la fumé, rien de grave :

-Tu n'es pas le seul à foutre le feu aux choses, j'ai une copine qui a créé un robot l'autre jour, malheureusement, elle avait fait une erreur et son robot est parti en fumée, en brûlant la moitié des créations des autres. Donc, t'inquiètes pas, ça arrive.

Elle n'était pas sûre, mais elle pensait qu'il devait surement avoir la maîtrise du feu, il n'avait pas l'air d'un tech ou d'un phy qui se transformerait en boule de feu. Non, ce devait être un psy comme elle, elle l'avait peut être vu une fois en cour de psy, mais elle n'aimait pas y aller, on l'obligeait à appeler des fantômes et elle n'aimait pas ça du tout. Il faut l’avouer elle séchait souvent cette matière, elle n'était pas la seule, elle le savait. Mais elle avait souvent des problèmes avec ça... Et c'est aussi une des raisons pour laquelle, elle n'a pas revu ses parents depuis qu'elle est dans l'école.

-Bon, on en parlera pas, comme ça, on aura pas de problème ça te va ? Si tu ne dis rien, je dirais rien ! Parce que de toute façon, je serais jugé pour complicité de crimes.


Elle lui fit une tape amicale sur l'épaule, la petite Kana du lever le bras pour arriver à atteindre l'épaule, faut dire, elle est bien petite cette fille... pas plus grande que 1m50.

[Hors Jeux : Désolé, mon word marche plus et bonpatron ne veut pas que j'entre sur le site.......... Donc, ben... vive les fautes !! *O*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 09/09/2012
Messages : 335
Avatar : Tamamori Yuta
Alice : Pyrokinésie
Classe : 3C Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Dim 23 Sep - 17:57

[Hors Jeux : T'inquiètes, c'est pas grave !]

Daiki avait peur de la réaction que pouvait avoir Kana, car cela ne faisait que quelques minutes qu’il était avec elle. Il ne voulait pas qu’elle ait peur de lui, il lui avait même proposé son bureau. Mais il ne lui proposait pas pour ne pas être détesté, il était sincère. Lui, ça ne lui posait aucun problème de se trouver une autre place. Il se trouverait sûrement un endroit au fond contre la fenêtre, pour ne pas être dérangé et pour être tranquille. Et puis, d’un côté il serait proche de Kana. Cette dernière lui dit qu’il n’était pas obligé de se courber. Elle lui précisa aussi que cela arrivait souvent et que de toute manière il ne l’avait pas fait exprès. Daiki fut un peu surpris, il releva lentement la tête.

-Ouais, mais…

Ses yeux regardaient le sol. Il s’en voulait, car il aurait pu blesser quelqu’un. Mais heureusement, personne n’était sur les lieux quand le feu s’était déclaré. Il faut dire aussi qu’ils avaient bien limité les dégâts, avant que cela ne se transforme en incendie. De toute façon, l’académie se sera dépêchée de nettoyer. Kana avait passé sa main derrière ses cheveux et se grattait d’un air gêné. Il la regarda, sa jupe était devenue un peu rouge. Elle devait sûrement sentir la fumée tout comme Daiki. Elle essaya de lui remonter le moral en lui racontant l’histoire d’une de ses copines qui avait mis le feu à des créations en construisant un robot avec une erreur.

-C’est pas pareil… Je suis différent.


Il n’était pas tout à fait comme les autres, car il pouvait manipuler le feu. Encore il avait eu de la chance de ne pas avoir une Alice de type "Dangereux". En y pensant, Daiki ne connaissait pas le pouvoir de Kana, il ne savait même pas quelle type d’Alice elle avait. Il réfléchit, elle devait avoir une Alice de type psy, car il lui semblait l’avoir à un cours.

-Au fait, c’est quoi ton Alice ? Si c’est pas trop indiscret.


Kana lui dit qu’ils n’en parleraient plus et que s’il ne disait rien elle ne dirait rien. Ce fut un choc. C’était la première fois que quelqu’un réagissait comme ça. Mais quand elle lui dit que de toute façon elle serait jugée pour complicité de crime, il revint à la réalité. C’était trop beau pour être vrai. Elle voulait juste ne pas se faire enguirlander pour complicité alors qu’elle n’y était pour rien. Il baissa les yeux, quand soudain Kana lui fit une tape amicale sur l’épaule. Il fut très surpris, c’était bien la première fois que quelqu’un le touchait. Daiki regarda Kana dans les yeux. Il eut un petit rire, il voyait qu’elle était un peu petite et qu’elle était obligée de tendre le bras pour lui toucher l’épaule.

-Tu n’as pas peur ?


Il fit apparaître une rose de feu dans la paume de sa main gauche. Il était un peu curieux, Kana arriverait-elle à rentrer dans son monde ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 06/09/2012
Messages : 416
Avatar : Kamei Eri
Alice : Voir les fantômes
Classe : 3c - Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Ven 28 Sep - 11:13

Ca avait gêné Kana que Daiki se soit excusé de cette façon, c'était bien trop conventionnel pour elle, surtout que ce n'était pas comme s'il lui avait volé quelque chose, ou s'il l'avait frappé. Non, il avait juste fait une "bêtise", rien de bien grave donc. Oui, il pouvait s'excuser, mais là, c'était un peu exagéré. Il ne devait surement pas avoir beaucoup de confiance en lui. De toute façon, il n'avait pas l'air méchant, alors pourquoi lui en vouloir ? Elle avait un bureau brûlé, mais elle avait pu récupérer son cahier, elle avait toutes ses notes dedans, que ce soit ses notes sur les cours, que les choses qu'elle pensait ou encore que les fantômes lui disaient. Elle n'aurait pas aimé perdre son cahier... Et il lui avait gardé.

Il se sentait différent, tout le monde ici était différent, il y en avait plein qui avait des pouvoirs dangereux, contrôler le feu aurait pu en faire partie, mais il est apparemment assez fort pour savoir se maîtriser, alors pourquoi aurait elle peur de lui ? De toute façon, elle avait vu des choses biens plus effrayante que ça, quand certains fantômes voulaient absolument lui faire revivre leurs morts, elle avait bien plus peur que lorsqu'elle avait vu le feu. Non, elle n'était pas spécialement une peureuse, peut être un peu anxieuse parfois, mais elle savait garder son sang froid.

-Je vois les fantômes, depuis pas mal de temps maintenant, j'ai appris à les ignorer.

Elle en voyait tout le temps, mais le pire, c'était de voir des choses que les autres ne voyaient pas, elle ne pouvait pas prouver ce qu'elle entendait ou vivait, vu qu'elle n'avait aucun autre témoin. Elle apprenait par contre des choses secrètes sur les gens, ce qui lui permettait parfois d'avoir de la crédibilité. Maintenant, elle s'en moquait de ce que les autres pouvaient penser de son pouvoir, elle était bien heureuse d'être à Alice plutôt que dans un asile pour fou.

-Je n'ai pas peur, je vois des choses biens plus effrayante tous les jours. Donc, ne t'inquiètes pas, je ne te considère pas comme un monstre. C'est ce que tu dois penser n'est-ce pas ?

Elle aussi, avait peur qu'on la considère comme ça, surtout parmi ceux qui n'ont pas d'Alice, ici, c'était plus facile d'être intégré. On était tous bizarre et chacun avait un pouvoir qui pouvait devenir effrayant. Elle trouvait même que la fleur de Daiki était très belle. Il devait être heureux de pouvoir montrer son pouvoir, elle, ne pouvait pas faire vivre ce qu'elle voyait. Elle devait faire ce qu'elle pouvait. Elle s'assit sur une pierre pas très loin. Elle était fatiguée après tout ce qui venait de se passer, elle ajouta en souriant.

-Nos Alices sont des dons, même si je suis d'accord, je n'aimerais pas l'avoir, puis, grâce à ton pouvoir, on a pu se rencontrer. On aurait peut-être jamais fait attention l'un à l'autre avant.

Elle rit, elle était contente d'avoir rencontré ce garçon qui avait peur de faire mal aux autres. Elle voulait l'aider, elle ne savait pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

A Gakuen Alice depuis le : 09/09/2012
Messages : 335
Avatar : Tamamori Yuta
Alice : Pyrokinésie
Classe : 3C Lycée

MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   Mer 3 Oct - 19:04

Daiki venait d’apprendre que l’Alice de Kana était de voir les fantômes. Elle avait, elle aussi, un pouvoir un peu particulier. Il faut dire que tous les élèves et étudiants de Gakuen Alice étaient différents. Mais il se sentait encore plus différent des autres, parce qu’il manipulait le feu et que cela pouvait être très dangereux.

-Ah, ouais ! Les gens doivent penser que tu es bizarre, non ? Ah… euh… ne t’en fais pas, ce n’est pas ce que je pense !


C’est vrai que les gens pouvaient trouver Kana bizarre à cause de son Alice, ce qui n’était pas le cas du jeune orphelin. Cependant avec ce dernier, c’était différent, les élèves avaient peur. Soudain, elle lui dit qu’elle n’avait pas peur et qu’elle ne le considérait pas comme un monstre. Cela fit un électrochoc à Daiki. Tout d’un coup, la rose de feu, qui était au creux de sa main, se transforma en une gigantesque flamme. C’était sûrement à cause du choc émotionnel. Lorsqu’il s’en rendit compte, il mit rapidement sa main droite dessus pour l’éteindre. Il baissa la tête.

-Ben, disons que tout le monde a peur de moi ! Alors j’ai l’habitude d’être mis à l’écart ou d’être considéré comme un monstre.

Mais il était quand même content que quelqu’un n’aie pas peur de lui et trouve sa rose de feu jolie. Eh oui, il avait remarqué que son amie aimait sa fleur… du moins, avant qu’elle ne se transforme en catastrophe. Kana avança de quelques mètres et s’assit sur une pierre, qui n’était pas très loin. Il faut avouer qu’elle devait être fatiguée, après tout, ce qu’il venait de se passer, c’était normal. Elle lui dit en souriant que leurs Alices étaient des dons et que grâce au pouvoir de Daiki ils avaient pu se rencontrer, ce qu’ils n’auraient peut-être jamais fait avant. Mais elle lui précisa aussi qu’elle n’avait pas envie d’avoir la manipulation du feu comme Alice. Il se mit un peu à rougir, suite à ce que venait de dire son amie, surtout que quand elle souriait il la trouvait encore plus belle.

-Ouais, c’est vrai ! Et je ne regrette pas de t’avoir rencontré.

Il esquissa un léger sourire. Tout compte fait, il y avait peut-être un bon côté à cette catastrophe. Cette dernière lui avait permis de faire la rencontre d’une fille qu’il avait envie de mieux connaître.

-Je peux te poser une question ?...


Soudain le jeune orphelin fut coupé dans son élan. Un groupe d’élèves arriva en courant vers eux, interrompant la discussion des deux jeunes lycéens. Les quatre élèves, qui venaient d’arriver en courant, étaient essoufflés.

-Hey ! Vous savez pas la nouvelle !
, s’écria l’un d’eux.
-Il y a eu le feu dans la salle des 3C !, s’écria un autre.

Daiki baissa les yeux et tourna lentement la tête. En moins de deux minutes toute l’académie était au courant de la bêtise du jeune manipulateur de feu. Il espérait juste qu’on ne sache pas que c’était lui qui avait provoqué l’incendie. Il était un peu inquiet, car il ne savait pas comment Kana allait réagir. Allait-elle dire la vérité ? Il ne pensait pas, étant donné qu’elle lui avait dit que s’il ne disait rien, elle ne dirait rien. Mais tout de même, l’inquiétude était là, elle pouvait toujours le trahir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana   

Revenir en haut Aller en bas
 

un petit feu dans une salle ft. Nakamura Kana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» On se sent si petit, noyé dans l'Univers.
» Un petit jardin? [PV Aly]
» Le carton du petit chat mignon
» Recherche de petit boulot à Pré-Au-Lard.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Alice ::  :: R.I.P.-