AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité


MessageSujet: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Ven 5 Oct - 20:39

L'Académie Alice. C'est le nom de cet endroit. Les inconnues que j'ai vues il y a quelques jours à mon chevet, à mon réveil, m'y ont emmené. Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris mais j'ai saisi le principal. Cet académie accueil donc les élève possédant un pouvoir, un don nommé un Alice et je suis à priori une de ces personnes. Je ne suis pas sûr de ce fait car depuis l'accident, du moins je suppose que c'était un accident, je ne me rappelle que de très peu d'évènement et personne de mon enfance et début d'adolescence. Mais bon, si je suis arrivée ici et qu’ils m’ont dit que j'avais un Alice c'est que ça devait être la vérité...

Quel est-il exactement déjà ? Ils me l’ont pourtant répété mais bon... Ça m'apprendra à ne pas avoir fait assez attention...

J'ai toujours été, du moins c'est ce que je ressens au plus profond de moi, une petite fille exemplaire, je sais n'avoir manqué de rien grâce à l'argent gagner par mes parents. Bon, le nom de mon Alice allait surement me revenir, au moins je me souviens qu'il concernait le temps. Une règle concernant le couvre-feu me trotte dans la tête depuis un moment : pour les collégiens celui-ci est établi à 22h00, si je ne me trompe pas mais le retour aux dortoirs à 21h00. Accélérant le pas, un petit sac avec moi, je continue de chercher l'emplacement de mon dortoir :

Ne m’ont-ils pas dit à droite puis tout droit puis à gauche ? A moins que ce ne soit l'inverse... Zut ! Je crois bien que je me suis perdue... Je ne dois pas être très loin pourtant..., à moins que je ne sois aller dans une direction complètement opposée !

Un sentiment de légère angoisse pointa : ce n'était pas tant le fait d'être en retard et donc de ne pas respecter les règles qui me rendait si nerveuse, malgré que pour cela je risque surement une punition, d'après ce que j'avais compris des règles, mais surtout le fait que je sois perdue.

Il commence à faire vraiment tard... Et sombre, très sombre....

Et voilà, mon achluophobie ce m'étais de la partie. J'avais beau savoir que rien ne se cachait dans le noir j'en avais une peur panique depuis... Je n'en avais aucune idée en fait : elle devait remonter à un certain temps puisque je me souviens d'avoir paniqué dans une pièce sombre alors que j'avais tout juste neuf ou dix ans, ma mémoire me fait défaut.

Une lumière, j'ai besoin de la lumière... Enfin pas n'importe laquelle...

De l'humour, vaguement noir, je commence vraiment à paniquer, je ne suis pas habituellement versé dans ce type d'humour surtout que j'ai l'impression de l'avoir déjà vaguement aperçu cette lumière "au bout du tunnel". Les yeux clos, je ne remarquai pas que mes pas me guidaient contre un poteau. Je le percute et me recroqueville au sol.

J'ai peur... Si peur...

Je commence alors à fredonner une chanson, ça me donne l'impression pour un petit moment que je ne peux être touché par aucun maux de la Terre. Je sais bien que cette protection, ce cocon douillet va bientôt s’effriter pour ensuite s'effondrer sur ces fondations et me laisser seule avec ma phobie, ma meilleure ennemie l'obscurité. Je réunie le faible courage qui n'a pas été annihiler par la nuit et cours tout droit, mon sac contre moi. Je n'ai réel but mis à pars celui de trouver du réconfort. Une douce lueur s'échappant des fenêtres d'un bâtiment freine ma course effrénée : je suis enfin arrivé. Je m'avance d'un pas rapide, mais sans courir, vers la bâtisse qui m'a l'air si accueillante. Arrivée devant la porte je regarde un instant la poignée de la porte soudainement intimidé : je ne sais pas ce qui m'attend et ça m’effraie. Pas autant que le noir bien sûr mais je me rappelle aussi avec un pincement au cœur que je ne serais plus avec ma famille, dont les souvenirs me fuient.

Je vais être toute seule,... J'ai été abandonnée... il ne sont pas venu me voir à l'hôpital et ils ne sont pas venu me chercher... Et si je n'étais pas accepté ici ? Peut-être que je serais vu comme une bête de foire... Non, c'est vraie, j'allais oublié que tout le monde ici à un don, je ne serais pas la seule et puis après tout peut être que je pourrais être utile d'un moyen ou un autre au plus jeune...

Après le soupir qui suivit cette résolution d'entrer ma main se posa enfin sur cette dernière, appréciant distraitement sa forme en attendant que mon calme soit revenue. Je jette un dernier coup d'oeil derrière moi avant d'activer la poignée : je n'aime pas le noir qui me terrifie complètement mais la nuit elle-même, et surtout la lune, quand je suis à l'abri près d'une source assez lumineuse, m'attire et ma fascine. Calme retrouvé je vais finalement actionner le mécanisme d'ouverture de la porte quand j'entends un bruit qui me fais retourner.

- Qu'est-ce que... ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 13 Oct - 16:15


Ellyana & Amy

Le moment qu'Amy préférait c'était le soir. C'était le moment parfait pour boire et surtout faire la fête. Quand elle allait rentrer au dortoirs ça allait être autre chose. Même si elle était jeune elle adorait boire problème ? Marchant dans les rue sombre, il faut avouer : elle ne marchait pas tellement droit. Habillé d'une robe noir à bustier qui lui arrive au dessus des genoux et d'escarpin noir, on ne la voyait presque pas. Ses cheveux toujours ondulés et son trait de crayon était toujours là. Il devait être tard, cependant Amy avait réussi à avoir un double des clés du dortoir du lycée. Les bruits de ses talons résonnait dans les rues vide; des chats se battaient mais Amy n'y fît pas attention et continua son chemin. Elle reconnu le portail de gakuen et rentra. Ce n'était pas amusant ; personne ne sortait le soir, des coincés tous ces gens.

-Bon je suis devant gakuen, les dortoirs c'est par la-bas j'pense.

Un truc de sur, elle ne savait pas où elle allait. Peut-être allait-elle trouver des petits nouveaux qui se serait perdu ? Elle ne savait pas du tout si là où elle allait c'était les dortoirs des lycéens. Au bout d'un moment elle arriva devant les dortoirs, elle alla s'asseoir sur un banc non loin de là et contempla le ciel. Oui oui elle était complètement bourré :

-Ohh une étoileeee !

Elle fit genre de suivre l'étoile du toi et pointa son doigt devant son visage. Oui, c'était elle l'étoile et oui elle était complètement bourré. Elle se leva et se dirigea vers le dortoirs ; seulement une fille se trouvait déjà là. Même bourré, Amy savait qu'elle n'était pas au lycée qu'est ce qu'elle fessait là ? Amy s'approcha d'elle et la fille se tourna en disant :

-Qu'est-ce que... ?
-Hey , que fais-tu ici ? C'est le dortoir des lycéens là, je ne t'ai jamais vu ici tu es nouvelle ?
© fiche créée par ell


Dernière édition par Bae Amy le Jeu 25 Oct - 17:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 13 Oct - 17:00

Une jeune fille se trouve juste devant moi ; je ne la connais pas. En un sens c’est logique, parfaitement logique, puisque je viens seulement d’arrivée à l’académie et que ceci est mon premier jour, plutôt mon premier soir d’ailleurs dans l’enceinte de l’école. La jeune inconnue qui me fait face semble être plus âgée que moi, mais peut-être que je me trompe. Elle est jolie et possède des cheveux long châtains-clair ou blond et des yeux noisettes, je n’en suis pas sûr car la pénombre peut modifier son apparence.

- Hey, que fais-tu ici ? C’est le dortoir des lycéens là, je ne t’ai jamais vu ici tu es nouvelle ?

Celle-ci venant de me parler je secoue la tête pour me remettre les idées en place et pour lui répondre intelligemment malgré ma timidité.

- Bon… Bonjour… Je… Je suis…

Parle intelligemment Elly ! Pas besoin de bégayer !

- Je… Je disais… Bonjour je m’appelle Ellyana,… Ellyana Hitarou… Je… Oui je suis nouvelle… Je suis un peu perdue… Je viens d’arriver… Je devais aller aux dortoirs,… Le noir m’a fait peur…

Qu’est-ce qui te prend de lui parler de ça Elly ?!?

Je triturais le bas de ma veste d’uniforme nerveuse, j’évitais de parler de ma phobie pour justement que celle-ci ne soit pas utiliser à mes dépends.

- C’est... C’est vraiment le dortoir des lycéens ? Je devais me rendre à celui des collégiens… Le couvre-feu… Oh non ! A ce rythme-là je ne vais pas être là et bonjour les réprimandassions ! Ca… ça serait bien commencer… Enfin non… Bon sang ! Je… Tu… Tu dois penser que je raconte n’importe quoi… Désolé… Je suis un peu nerveuse pour mon premier jour… Enfin... premier soir plutôt… Je suis en 2C.. Du moins il me semble… Je n’ai pas été très attentive, je dois le reconnaître.

Et oui Elly c’est ta faute !

Décidant tout d’un coup que ce qui était fait était fait et ne pourrait pas changer je stop de me remettre en cause toute seule, et mentalement.

- Hum… Pourrais-tu… pourrais-tu m’aider à trouver mon chemin s’il te plaît ?

Respirant un bon coup pour faire disparaître l’anxiété dû à une nouvelle rencontre et à ma peur passé de mon trajet dans le noir je l’observe de nouveau. Elle n’a pas l’air normal…. Enfin si, normale dans le sens où elle est bien humaine et non pas une extraterrestre ou autre chose du même type mais un peu dans les vapes. Je réagis soudain qu’elle avait l’air un peu alcoolisé et je fronce le sourcil droit en levant le gauche tout en penchant ma tête vers la droite, une manière à la fois de réagir à une situation et de m’interroger. Je ne savais pas trop comment réagir alors : si elle est alcoolisé peut être ne peut-elle pas m’indiquer mon chemin et mieux vaut éviter de trop lui demander : elle veut peut être se reposer…

- Oh… euh… Tu veux peut être te reposer… Euh… Je ne sais pas vu l’heure… Je dois te faire perdre ton temps… Tu dois peut-être rien n’avoir à faire d’une petite nouvelle du collège… Désolé du dérangement…

Je me tourne vers le chemin en me demandant que faire : je ne veux pas la déranger mais je ne peux pas retourner à mon dortoir maintenant et toute seule : la nuit est bien tombée et je ne connais pas le chemin. Je suis toute seule et paumée. Décidément, les ennuies sont arrivé avec la nuit… Dans les deux sens du terme : la nuit réelle et la nuit qui s’est abattu sur mon cerveau en me faisant perdre la mémoire et en m’attribuant quelques troubles comme celui de me repérer en toute situation…
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 27 Oct - 13:27


Ellyana & Amy

Le seul prénom qu'Amy pouvait dire à longueur de journée était Adam. Même si ça énerver les personnes de son entourage ; elle s'en fichait. On ne peut pas la changer ; c'est dommage haha ? (a) Amy tenait bien l'alcool mais disait n'importe quoi et tomber souvent dans les vapes quand elle buvait. C'est dangereux alors il fallait vite qu'elle aille dans sa chambre loin des regards des autres. Alors qu'Amy rentrait au dortoir ; elle aperçu une fille plus jeune apparemment. Elle était nouvelle ; c'était sûr. Elle ne l'avait jamais vu auparavant et elle semblait perdu. Ah la la les nouveaux... Comme par hasard c'était toujours Amy qui tombait sur eux et devait leurs indiquer le chemin. Celle-ci semblait différente des autres qui ne se présenter même pas et qui lui parler méchamment. Celle-là ; elle allait lui indiquer le chemin sauf si comme à son habitude elle tombait dans les vapes.

- Je… Je disais… Bonjour je m’appelle Ellyana,… Ellyana Hitarou… Je… Oui je suis nouvelle… Je suis un peu perdue… Je viens d’arriver… Je devais aller aux dortoirs,… Le noir m’a fait peur…

Alors cette nouvelle s’appelait Ellyana.. Ouais bon demain Amy aurait oublier son prénom déjà. Le noir lui fait peur; Amy se retint de rire et fit apparaître un petit sourire sur son visage. Ellyana ressemblait à la nouvelle de base ; qui ne savait pas où aller. De toute façon, elle allait raté le couvre-feu. Comique non ? A ce rythme ; Amy allait se faire passer pour la méchante et sadique de service. Pourtant elle ne l'est pas, juste un petit peu alors.

Hum… Pourrais-tu… pourrais-tu m’aider à trouver mon chemin s’il te plaît ?

C'est à voir ; le couvre-feu était déjà passer pour les collégiens... Amy aurait bien voulut l'aider mais c'était trop tard.

oh my god ; le couvre-feu des collégiens est déjà passer tu sais. Je suis Bae Amy, je ne sais pas trop quoi faire pour toi en ce moment car tu risque de passer la nuit dehors.

Avant même qu'elle dit cela ; Ellyana tourna les talons et commença à partir. Amy ouvrit la porte du dortoir en la laissant ouverte. Elle se dirigea vers la chambre 3 qui était la sienne et sans savoir pourquoi elle tombât dans les pommes.
© fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 27 Oct - 18:09

Que faire ? Que puis-je donc faire ?

Je n’ai fait que quelques pas et déjà mon corps se fige en voyant l’obscurité qui fait place devant moi. Les étoiles ne sont même pas visible avec les nuages et avec les quelques arbres par-ci par-là

- Oh my god ; le couvre-feu des collégiens est déjà passé tu sais. Je suis Bae Amy, je ne sais pas trop quoi faire pour toi en ce moment car tu risques de passer la nuit dehors.

La voix d’Amy vient de retentir derrière moi et je stop net le pas que je tentais, à l’instant, d’esquisser en direction du chemin.

- De… Dehors…

Tout en répétant ce mot à voix basse je passe mes bras autour de mes épaules : cette annonce vient de me refroidir aussi bien que l’aurait fait un vent d’hiver. Le vent que je viens de ressentir n’étant pas uniquement dû à l’annonce de la jeune lycéenne, je me mis dans l’entrée du dortoir des lycéens pour ne pas mourir de froid, en me cachant de façon à ne pas être vue par des élèves ou autres personnes en attendant de mettre les choses au clair.

Je ne peux pas repartir pour le moment à cause de ma phobie, du couvre-feu et de mon de l’orientation complétement pourri… Mais… D’un autre coté il fait vraiment froid ce soir : on se croirait au cœur de l’hiver. La seule solution est surement d’entrer dans le dortoir des lycéens : au pire je me ferais renvoyer du dortoir et j’aurais au moins tenté le coup, au mieux je serais au chaud ou quelqu’un pourra m’indiquer le mien et m’y faire rencontrer malgré le couvre-feu.

- Bon sang ! C’n’est même pas comme si c’était ma faute !

Ma voix vient de monter sans que je m’en rende compte et je mets ma main devant ma bouche. Personne ne semble avoir entendue pourtant… Me décidant enfin à réagir je me lève et regarde les alentours : c’est bien beau de vouloir chercher de l’aide auprès de quelqu’un qui le pourra, pas que je blâme la jeune lycéenne, Amy si je me rappelle bien de son prénom, puisque je la croie quand elle dit ne pas pouvoir m’aider.

Bon Elly, arrête de réfléchir et agis sinon le couvre-feu passera ici aussi et tu auras encore moins de chance de trouver de l’aide et là la nuit dehors deviendra presque obligatoire….

Je me dirige vers un couloir en me demandant comment procéder : toquer à une porte au hasard ? Peut-être pas une bonne idée… Je n’vois pas en quoi les lycéens auraient quelque chose à faire d’une petite lycéenne perdue : je ne serais qu’une épine dans leur pied et si on m’aide ça serait surement par pitié… Je passe une main dans mes cheveux et penche ensuite la tête sur la droite, mouvement qui m’est familier lorsque je réfléchie. Peut-être y a-t-il des surveillants qui passe... je pourrais leur demander de l’aide. Non. Je n’pense pas que j’en verrai ici, c’est tout de même le dortoir du lycée, ils ne doivent pas être beaucoup surveillé… Je continue dans le couloir quand je vois une personne au sol. Je me précipite vers elle, avec un tel empressement que je manque de trébucher et tomber, pour voir si c’est grave. Je remonte mon regard vers son visage et je reconnais la jeune fille de dehors. Je mets ma main près de sa gorge et je prends son pouls, car je ne sais pas vraiment le prendre au poignet, je compare avec le mien et je vois qu’il est un peu près équivalent. Je regarde les alentours inquiets : que faire ? J’aperçois alors sur la porte la plus proche un nom : « Bae Amy ». Je regarde de nouveau la jeune fille et je prends un de ces bras que je mets autour de mon cou, ou plutôt de ma nuque, pour la hisser sur mon dos. Je suis plutôt fluette et, même sans être forcément lourd, son poids m’empêche de me redresser totalement : faut dire que je manque cruellement de force. De mon coude, pour y mettre plus de poids, j’appuie sur la poignée pour ouvrir la porte… pour manquer de m’affaler sur le sol quand celle-ci part plus vite que je ne le pensais. Je vois un lit et la dépose dessus, en essayant de ne pas lui cogner la tête au sol ou contre le mur, ce que j’arrive, je ne sais comment, à faire. Je retourne fermer la porte, car celle-ci me perturbe grande ouverte et je retourne près d’Amy. Je pose ma main sur son front pour essayer de voir si elle a de la température mais je n’ai pas l’impression, du moins si elle en a je n’arrive pas à la sentir de mes mains glacé par le froid de dehors. De peur qu’il y ait un gros problème je tente de la réveillé doucement, on ne sait jamais qu’elle suive un traitement à prendre le soir ou qu’elle ait besoin de prendre quelque chose.

- Amy ? Amy ? Tu m’entends ?

C’est à ce moment que je regrette d’être nouvelle : je ne sais vraiment pas comment trouver de l’aide sans la laisser seule : ce que je ne veux pas au cas où il y ait un problème quel qu’onc. Je lève la tête et aperçoit une fenêtre ; ça peut être un coup à la rendre malade, et ça me rendra surement moi-même malade, mais elle a peut-être aussi besoin d’air… J’ouvre donc la fenêtre pour laisser passer un peu d’air et d’oxygène. Je me retourne et contemple rapidement le lieu : il y a pas mal de photo d’un garçon et d’elle. Ils sont mignon et ont l’air vraiment complice tous les deux. Je me retourne vers Amy et m’assoie au sol à côté d’elle, sur mes genoux, en essayant de la réveiller doucement.

- Amy ? Amy, es-ce que tu m’entends ? Amy !?!

Je fronce les sourcils : soit elle à un sommeil très profond, soit elle est complètement sonné soit quelque chose ne va pas bien du tout : comment savoir puisque je ne l’ai pas vu tombé ? Peut-être s’est-elle cognée contre un mur et sa tête en a pris un coup…. Comment savoir ? Entre temps, durant ma réflexion intérieure, je me suis assise à même le sol, les jambes replié vers moi, les bras sur les coudes, et la tête fixant le mur sans le voir. Je jette de temps à autre des coups d’œil vers la jeune lycéenne. J’essaye de me résonner en me disant qu’elle doit surement s’être endormie ou qu’elle est juste vaguement sonnée. L’heure passe et je ne pense même plus à la punition que je risque d’être ici, ni au couvre-feu ni même au froid ou au noir, je pense juste à l’état de santé de la jeune fille endormis sur le lit. Je ne reste pas là pour être au chaud, pouvoir me reposer, ne plus avoir peur, ni même pour avoir bonne conscience, mais tout simplement car j’ai tendance à m’inquiéter pour les autre au naturelle et que cette jeune fille m’avait paru sympathique et ne c’était pas moqué de moi. Je me lève et me redirige vers la fenêtre pour la fermé : la pièce c’est assez oxygéné, et si je suis prête à attraper un rhume ou une petite bronchite je ne suis pas non plus assez folle pour tenter la pneumonie de ma faible santé. Je me rassoie dans la même position et pose, cette fois, mes bras croisé sur mes genoux toujours replié et ma tête, tourné vers Amy, sur mes bras en attendant son réveil et en guettant son souffle pour vérifier qu’elle va bien.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 27 Oct - 19:58


Ellyana & Amy

Amy ne savait pas vraiment ce qui venait de se passer. C’était un trou noir dans sa tête, elle ne parvenait pas à ouvrir les yeux. Elle avait tellement mal à la tête qu'elle pourrait très bien se taper la tête contre le mur :out:. Dans sa chambre, il y avait pleins de photos d'Adam et elle. De tout petits à maintenant, oui elle l'aimait vraiment vraiment. Amy n'arrivait pas vraiment à se relever ou à ouvrir les yeux. Elle espérait qu'elle n'allait pas rester là toute la soirée. Cela serait la honte que les autres la voient par terre, complètement dans les vapes. Amy sentait que quelqu'un la souleva, apparemment elle n'était pas seule. Elle pensait que c'était peut-être la fille perdu là, Ellyana. Enfin, si elle était venu l'aider c'est quelle devait être assez gentille. Amy se rappela que dans sa chambre il y avait tant de photos d'elle et d'Adam. Si Ellyana rentrait dans sa chambre, elle allait surement la prendre pour une folle. Surtout la photo mise dans un cadre et posé sur sa table de nuit. Amy plissa ses yeux et s'aperçu qu'elle était sur son lit, dans sa chambre. Elle enleva ses chaussures discrètement pour ne pas qu'Ellyana ne s’aperçoive pas qu'elle est réveillé.

Amy ? Amy, est-ce que tu m’entends ? Amy !?

Oui oui, elle t'entend mais elle à tellement mal à la tête qu'elle n'à pas la force de lui répondre. Avec son bras, elle percuta sa table de nuit ou la cadre tomba par terre. Le verre n'était pas brisé mais c'était maintenant par terre. Amy décida de se redresser, la main sur la tête et en mettant ses cheveux en arrière. Elle regarda Ellyana par terre...

C'est bon ne t'en fais pas je vais bien. Si tu pouvais ramasser ce cadre et le mettre sur la table de nuit s'il te plaît.

Elle montra le cadre par terre avec son doigt et se leva. Amy marchait légèrement de travers à cause de l'alcool consommé. Pourtant ,elle n'avait bu que trois ou quatre verre. Elle déposa ses chaussures ans son armoire en touchant une des photos accroché dans un cadre. Elle y tenait à ses photos et alla se rasseoir sur son lit. Elle dit à Ellyana de s'asseoir sur la chaise à côté du lit.

Hum. Merci de m'avoir emmener ici. Que vas-tu faire maintenant ? Si tu veux tu peux passer la nuit ici, ça ne me dérange pas.

Amy étendit ses jambes, qui étaient toutes engourdit en attendant la réponse d'Ellyana.
© fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 27 Oct - 21:50

- C’est bon ne t’en fais pas je vais bien. Si tu pouvais ramasser ce cadre et le mettre sur la table de nuit s’il te plaît.

En entendant sa voix et en la voyant se redresser je sourie. Je ne la connais pas mais elle m’a eu l’air sympathique quand je l’ai rencontré il y a environ un quart d’heure, ou un peu moins, je ne suis pas sûr du temps qui s’est écoulé… Toujours un léger sourire à la lèvre je me tourne vers le cadre tombé au sol et le ramasse. Je le regarde rapidement en essuyant une petite trace de poussière qui c’est incrusté au moment de la chute.

- Vous êtes mignon je trouve… Après avoir ouvert la fenêtre pour aérer un peu la pièce j’ai vu les photos de ta chambre et sur elles aussi vous avez l’air vraiment complice… Il me fait penser à quelqu’un de très familier dont je n’arrive pas à resitué le visage, de mon entourage proche je crois…

C’était ça les problèmes de mémoire… Je l’avais totalement perdu mis à part mon prénom et quelques éléments de moi-même qui tenaient plus du sentiment profond que du souvenir. En parlant de fenêtre ouverte, je vais devoir faire attention à moi durant les jours qui vont arriver : je vais devoir bien me couvrir et essayer de rester bien en forme pour ne pas attraper la mort comme dirait l’expression. Entendant la jeune fille, Amy me dire de m’asseoir sur la chaise, que je n’avais pas vraiment remarqué en raison de mon inquiétude je m’assois dessus.

- Oh, je ne l’avais même pas remarqué cette chaise… J’avais la tête ailleurs….

Une fois assise, je regarde la jeune fille, je ne sais pas comment réagir. Pendant son inconscience je n’ai pas pensée que je pouvais être intruse, et je ne l’étais pas vraiment puisque je pouvais un peu surveiller son état, mais maintenant je me sens de trop, je n’ai plus rien à faire ici… Je baisse les yeux et m’apprête à me lever lorsqu’elle prend la parole.

- Hum. Merci de m’avoir emmené ici. Que vas-tu faire maintenant ? Si tu veux tu peux passer la nuit ici, ça ne me dérange pas.

Mon sourire timide s’agrandie malgré moi et mes yeux s’agrandisse d’étonnement ; avant de se plisser sous l’effet du doute. Je ne fais plus confiance aux autres, je doute de tout le monde, de peur d’être abandonné suite à l’absence de visite de ma famille lorsque j’étais à l’hôpital avant mon entré ici. Pourtant, la jeune lycéenne qui me fait face n’a pas l’air comme les autres, elle me propose son aide… Mais peut-être par pitié… Je réfléchi un court instant en me mordillant la lèvre et en détournant les yeux ailleurs toujours aussi peu confiante.

- C’est tout à fait normale de t’avoir amené ici… Je n’allais pas te laisser dans le couloir allongé par terre et qui sais ce que tu pouvais avoir, peut-être était-ce grave ! Mais grave ou non c’est normale d’aider quelqu’un… du moins… je pense…

Nerveusement j’enroulais de mon index gauche une petite mèche de cheveux.

- J’ai toujours aidée les autres, enfin, je crois avec mon cœur que j’ai toujours voulu aider les autres, je ne m’en souviens pas mais je le sais avec mon cœur…. Je ne pense pas que les gens me rendraient souvent la pareille s’ils en avaient l’occasion mais pour moi ça ne change rien… J’aime vraiment quand je peux être utile aux autres, quand ils peuvent continuer sans problème leur vie… C’est peut être bizarre ce que je dis… Désolé… Je raconte n’importe quoi et tu dois t’en moquer… C’est juste que même si ton merci m’a fait énormément plaisir il n’est pas utile de me remercier et tu ne dois pas te sentir obligé, parce que je t’ai aidé ou par pitié de me proposer de passer la nuit ici…

Je délaisse ma mèche de cheveux et commence à triturer le bas de ma légère veste.

- Et pour ce que je vais faire maintenant ? Hum… Je suppose que je vais me mettre près de l’entré pour garder un peu de chaleur car il ne fait pas très chaud dehors, c'est plutôt hivernale comme températire même... Demain, et je repérerais mon chemin pour poser mon sac dans les dortoirs demain… Avant l’école… Euh… Si du moins il y a école… je ne sais même pas quel jour de la semaine nous sommes…Je suis désorientée... C'est bête...

Je me lève doucement et prend mon sac par ses anses en serrant à m’en faire blanchir les phalanges. Je l’avais suspendue à mon bras pendant le moment où j’avais porté Amy jusqu’à sa chambre. Je lève enfin les yeux, resté fixé vers le sol ou vers le mur, vers elle et remarque son visage. Outre le fait qu’elle est très jolie je voie qu’elle n’a pas l’air totalement remise de sa chute ou de ce qui l’avait produite.

- Je… Tu as besoin de quelque chose avant que je… Avant que je parte…. Si c’est quelque chose qui m’est possible, je peux tout à fait t’aider, ça serait avec grand plaisir.

Ma voix avait très légèrement trembloté lors de ma demande mais c’était affermie vers la fin : je ne plaisantais pas quand je disais que ça serait avec plaisir, ça ne me dérangeait pas du tout, et c’était même plutôt le contraire, de pouvoir l’aider. J’attendis la réponse, toujours en me mordillant la lèvre, et en évitant le contact directe avec ses yeux, préfèrent regarder le mur derrière son épaule, ou ses joues, ou son front, son menton, ses cheveux,… Mais pas les yeux qui pouvaient me refléter… Pas les yeux, non…
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Dim 28 Oct - 20:50


Ellyana & Amy

Ce n'était pas le genre d'Amy de dire à la personne qu'elle croisait de rester ici la nuit. Mais cette fille, Ellyana. Elle n'était pas comme les autres, elle n'était pas malpoli. Non ce n'était pas ça, Amy ne savait pas vraiment penser de ce qu'elle venait de dire. amy n'était pas du genre à proposer son aide aussi facilement que ça. En quelques sorte, Ellyana lui faisait pitié. Une petite nouvelle qui rate l'heure du couvre-feu. Amy se leva et ferma les rideaux de la fenêtre. Elle détestait la matin, les rayons de soleil qui la réveillait chaque fois. Amy n'avait qu'une envie c'était de dormir, après la soirée qu'elle venait de passer elle allait facilement s'endormir. D'ailleurs, Amy se demandait si Ellyana allait rester ou pas. De toute façon, si c'était Amy qui lui proposait elle n'avait pas le choix. Personne ne résistait au petit démon nommé Bae Amy. Ellyana ramassa le cadre qui était tombé et essuya la poussière qu'il y avait dessus. Amy aimait particulièrement cette photo et ne pouvait pas s'en passer.

- Vous êtes mignon je trouve… Après avoir ouvert la fenêtre pour aérer un peu la pièce j’ai vu les photos de ta chambre et sur elles aussi vous avez l’air vraiment complice… Il me fait penser à quelqu’un de très familier dont je n’arrive pas à restitué le visage, de mon entourage proche je crois…

- Merci c'est gentil. Si il te fait penser à quelqu'un tu dois savoir qui c'est non ? On n'oublie pas ceux qu'on aime si facilement pourtant...

Elle était étrange cette fille, c'est vrai qu'on n'oublie pas les gens qu'on aime. Amy était bien placé pour en parler. Amy sourit, surement pour rien, dans l'état quelle était c'était normal. Quand elle buvait, elle faisait des choses qu'elle ne faisait jamais quand elle ne buvait pas. Enfin bref passons, Amy avait froid, elle vit un gilet en laine et alla se rasseoir en pliant les jambes sur son lit. Amy attendait toujours la réponse d'Ellyana. Elle ne savait pas si elle allait dire qu'elle restait la dormir ou si elle partait.

- J’ai toujours aidée les autres, enfin, je crois avec mon cœur que j’ai toujours voulu aider les autres, je ne m’en souviens pas mais je le sais avec mon cœur…. Je ne pense pas que les gens me rendraient souvent la pareille s’ils en avaient l’occasion mais pour moi ça ne change rien… J’aime vraiment quand je peux être utile aux autres, quand ils peuvent continuer sans problème leur vie… C’est peut être bizarre ce que je dis… Désolé… Je raconte n’importe quoi et tu dois t’en moquer… C’est juste que même si ton merci m’a fait énormément plaisir il n’est pas utile de me remercier et tu ne dois pas te sentir obligé, parce que je t’ai aidé ou par pitié de me proposer de passer la nuit ici…

Il eût un petit silence puis elle reprit :

- Et pour ce que je vais faire maintenant ? Hum… Je suppose que je vais me mettre près de l’entré pour garder un peu de chaleur car il ne fait pas très chaud dehors, c'est plutôt hivernale comme températire même... Demain, et je repérerais mon chemin pour poser mon sac dans les dortoirs demain… Avant l’école… Euh… Si du moins il y a école… je ne sais même pas quel jour de la semaine nous sommes…Je suis désorientée... C'est bête...

Alors qu'elle s’apprêtait à partir, Amy se leva d'un coup et la saisit par la bras. Amy semblait un peu énervé :

- Tu es sourde ou tu le fais exprès ? Je t'ai dit de rester la nuit ici, le couvre-feu des lycées est pour bientôt. Si tu retourne dehors et que tu passe la nuit dehors tu vas mourir de froid. Tu reste ici un point c'est tout, pas la peine de me remercier.

Amy la fit asseoir sur son lit, elle sortit des draps et le matelas mit sous son lit. Elle installa les draps et un bon coussin sur le lit et lui donna un pyjama :

- Tu dormirais là ce soir, tiens prends ce pyjama. Je ne sais pas s'il t'iras ou s'il est trop petit ou trop grand. En tout cas il tient chaud.
© fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Lun 29 Oct - 13:57

- Merci c'est gentil. Si il te fait penser à quelqu'un tu dois savoir qui c'est non ? On n'oublie pas ceux qu'on aime si facilement pourtant...

Amy n'a pas tord sur ce point mais mon cas est particulier.Du moins, je pense que l'ont peut le décrire ainsi puisqu'il n'est pas forcément courant de tomber sur une personne qui a perdue la mémoire suite à un accident, le tout sans réellement tomber dans le coma. Je dis "réellement" tombé dans le coma car, malgré le dire des médecins et infirmier(e)s, je sais parfaitement bien que j'étais réveillé. Je sais aussi que cette apparence de comateuse que j'avais était due à un défaut de mon Alice qui s'était alors manifesté d'une étrange manière, comme s'il était déréglé. Alors que je jette un coup d'oeil derrière moi, troublé par l'expression qui s'est inscrite sur le visage d'Amy, celle-ci m'attrape le bras ce qui me fais me retourner, offrant à ma vue son expression énervé.

- Tu es sourde ou tu le fais exprès ? Je t'ai dit de rester la nuit ici, le couvre-feu des lycées est pour bientôt. Si tu retourne dehors et que tu passe la nuit dehors tu vas mourir de froid. Tu reste ici un point c'est tout, pas la peine de me remercier.

- Mer...

Je mis ma main devant la bouche pour étouffer le remerciement qui allait en sortir : elle m'avait bien dit "pas la peine de me remercier". Elle n'avait pas le tord sur le fait que je risque bien de mourir de froid, dans le vraie sens du terme, si je restais dehors par cette température, surtout que mes doigts sont déjà rougis par le froid et que je les sens à peine. Je les porte replié devant et souffle très discrètement et légèrement dessus pour les enrober d'un petit peu de chaleur.

Qu'es-ce que je dois avoir l'air cruche... Et je dois encore avoir l'air d'une petite gamine de 10-11 ans paumé alors que j'en ai 14... Enfin, 15 maintenant, c'est vraie que mon anniversaire à eu lieu pendant ma période d’absence...

- Désolé.

Je m'excusais à la fois du merci qu'elle ne voulait pas et du fait de la déranger.

- Tu dormirais là ce soir, tiens prends ce pyjama. Je ne sais pas s'il t'iras ou s'il est trop petite ou trop grand. En tout cas il tient chaud.

Un petit sourire timide étira mes lèvres.

- Je sais que tu n'en veut pas de mes remerciement mais merci tout de même... pas grand monde aurait fait ça je pense.

Je regarde mon sac un instant. Il contient mes quelques affaires et j'ai aussi des pyjamas à l'intérieur dont un bien chaud à col roulé pour protéger ma gorge.

- Merci mais j'en ai un chaud dans mon sac, c'est mes affaires pour ici.

Je sortie du sac le pyjama en question : un pyjama blanc comme neige à longue manche et longue jambe et fais d'une matière gardant bien la chaleur. Après un autre coup d'oeil vers elle je ressentie le besoin incongrue de me justifier pour tout à l'heure, par rapport à mes souvenirs, ou plutôt à mon manque de souvenir.

- Hum... Tout à l'heure... Quand tu as dis que on devrait se rappeler des êtres chers à notre coeur... Et bien, tu as raison... Je ne suis pas normale... je ne me souviens que de son visage : je ne sais même plus son lien avec moi et son nom m'échappe encore... La raison est seulement que j'ai perdue la mémoire avant d'arriver à l'académie...

Mais pourquoi se justifier Elly ? Qu'es-ce qu'elle doit s'en moquer...

J'avais beau savoir que cela devait lui importer peu, j'avais eu besoin, à l'instant, juste pour une fois, de le dire à quelqu'un, de lâcher que je me sentais si anormale... Juste une fois j'ai ressentie un vide en moi, un trou immense, lorsqu'elle m'a fait prendre conscience que je devrais me rappeler de la personne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Ven 9 Nov - 20:59


Ellyana & Amy

Amy n’était pas vraiment le genre de fille avec qui on s’entend bien tout de suite. Elle ne supporte pas les filles trop coincé et timide. Ellyana correspond à ces critères mais d’un côté elle la trouvait vraiment adorable. Même si elle n’avait qu’un an de différence c’était encore une enfant, ouais. Bon ok chut Amy rendors- toi -oupas-. Amy avait un défaut, quand elle dormait elle parlait des fois. Des choses très étranges, la dernière fois son amie la enregistré elle disait "comment on pousse un chariot de supermarché ? "Une folle oui ; alors quelle venait de proposer un pyjama à la collégienne celle-ci lui dit :

-Merci, mais j’en ai un dans mon sac, c’est mes affaires pour ici.

-Ah d’accord, fait attention à l’étagère là. Elle est un peu basse et je tiens aux photos qu’il y a dessus.

Une folle oui ; alors quelle venait de proposer un pyjama à la collégienne celle-ci lui dit :

-Merci, mais j’en ai un dans mon sac, c’est mes affaires pour ici.

-Ah d’accord, fait attention à l’étagère là. Elle est un peu basse et je tiens aux photos qu’il y a dessus.

Elle sortit un pyjama de son sac, Amy elle était encore en robe de soirée. Quand elle rentrait de soirée ; elle dormait souvent en tenue de soirée. Elle pensait à Adam, dans sa tête il y avait 98 pour cent d’Adam et 2 pour cent du reste. Oui elle n’avait que lui dans sa tête. Amy avait la tête dans la lune ; elle ne sait pas vraiment ou elle avait mis son pyjama. Dans son armoire il n’y avait que des habits, des chaussures… Elle passa une main sous son oreillers, il était là son pyjama. Elle n’était pas pudique du tout, cela ne lui dérangeait pas de montrer son corps à ses amis. Mais aux garçons c’était autre chose ; ce n’était pas son genre d’être timide, mais voilà quoi.

-Si tu es un peu pudique tu peux te changer derrière le rideau hein. Je suis pas la fille à rigoler tu sais.

Ellyana ne semblait pas l'avoir écouter et dit :

-Hum... Tout à l'heure... Quand tu as dis que on devrait se rappeler des êtres chers à notre coeur... Et bien, tu as raison... Je ne suis pas normale... je ne me souviens que de son visage : je ne sais même plus son lien avec moi et son nom m'échappe encore... La raison est seulement que j'ai perdue la mémoire avant d'arriver à l'académie...

Amy s'arrête de se toucher les cheveux et la regarda. Elle avait mal au coeur ; elle avait perdu la mémoire...

-Si un jour tu te sens mal ou que tu veux parler.. Tu sais tu pourra venir me parler hein..

© fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 10 Nov - 19:05

Amy baisse la main qu’elle avait passée dans ces cheveux. Je ne sais pas si elle me regarde car j’ai baissé la tête juste après avoir parlé et l’avoir vu lâcher ces cheveux.

- Si un jour tu te sens mal ou que tu veux parler… Tu sais-tu pourra venir me parler hein…

Cette phrase m’arracha un léger sourire timide, formant deux légères petites pommettes. Quelqu’un qui me proposait de m’aider ? Ça me faisait chaud au cœur en quelque sorte… Même si je dois reconnaître que je n’y crois pas trop : pourquoi m’aiderais-t-elle ? Peut-être car je l’ai aidé… Qui sait ? Je me rappelle alors ce qu’Amy m’a dit :

"Si tu es un peu pudique tu peux te changer derrière le rideau hein. Je suis pas la fille à rigoler tu sais."

Je regarde le rideau en question puis la regarde elle songeuse.

- Je veux bien te croire que tu n’es pas du type des filles à rigoler mais je dois reconnaître que je suis un peu beaucoup pudique… Je crois que je vais faire comme tu m’as proposé et me changer derrière le rideau… Hum… Ce n’est pas que je ne te fais pas confiance…

Je ramasse le haut de mon pyjama que j’ai fait tomber pendant la discussion, sans même m’en rendre compte et je ne sais comment, et me dirige vers le rideau. Je passe derrière et commence à me changer sans savoir quoi dire. Je l’enfile rapidement et, en sortant de derrière le rideau qui m’avait abrité, j’ajuste le col roulé de mon pyjama. Ce n’est pas très courant j’ai l’impression de trouver des pyjamas à col roulé mais ceux-ci font bien mon affaire : il me tient chaud et m’évite de prendre un coup de froid pendant la nuit –il suffit que la fenêtre soit ouvert par un temps un petit peu trop froid et pouf un p’tit rhume qui vient pointer le bout de son nez… Je reviens vers elle en faisant bien attention de nouveau à ne pas heurter l’étagère. Je regarde rapidement et discrètement la photo en me posant la question : qui cela peut-il être ? Son frère ? Son petit copain ? Je ne me risquerais pas à poser la question car la curiosité n’est pas forcément mal tant que c’est scolaire où que ça reste dans la tête sans plus mais peut, au contraire si trop forte ou mal placé, être un très vilain défaut. Le silence est là et je me frotte la nuque : je ne sais vraiment pas que dire et le silence en deviens presque pesant à force…
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Mar 27 Nov - 18:29


Ellyana & Amy

Amy ne savait pas vraiment pourquoi elle proposait son aide à une fille qu’elle venait juste de rencontrer. Mais bon, Ellyana venait de lui raconter qu’elle avait perdu la mémoire. D’un côté cela l’avait touché. Amy ne savait pas quoi dire à part lui dire qu’elle pouvait se changer derrière le rideau. Elle n’était pas vraiment pudique, elle aimait se balader en sous-vêtements notre Amy. Petite, elle faisait des défilés chez elle quand elle sortait de la douche si si. Ellyana lui dit qu’elle voulait bien se changer derrière le rideau, Amy fouilla sous son oreiller. Elle prit son pyjama, un bas pyjama noir à carreaux blanc, un débardeur blanc et un gilet noir. Amy commença à s’enlever ses habits, elle se regarda dans le miroir. Elle avait toujours ses deux cicatrices : une sur la jambe et l’autre sur le ventre. C’était les cicatrices quelle s’était faîtes un jour. Elles n’étaient jamais parties depuis. Amy les cachait souvent avec un maquillage, elle complexée un peu. Toujours en sous-vêtements, elle continuait de fixer et toucher avec ses mains froides sa cicatrice sur la jambe. Quand elle vit Ellyana sortir, elle mit son débardeur. Elle se retourna, lui adressa un sourire assez faux. Amy continua de toucher sa cicatrice, elle était bizarre. Elle commença à mettre son bas de pyjama et son gilet. Le silence régnait, Amy s’adossa au mur en prenant son coussin entre ses bras.

Tu... Tu as fait vite pour te changer haha.

Oui bon, elle n’a pas trouvé mieux à dire. Ses mains étaient toutes froides, elle avait des frissons. Le silence revint petit à petit, il devenait lourd à force. Amy regarda toutes les photos qu’elle avait, elle ne décorait pas toutes sa chambre, mais elles étaient quasiment toute sur des étagères. Nous sommes d’accord, ce n’était pas une personne banal qu’il y avait sur les photos. Cette personne avait une place très importante dans le petit cœur d’Amy.

En faites, c’est quoi ton alice ?
© fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Ven 30 Nov - 18:22

Je suis sortie de derrière le rideau pendant qu’Amy mettait son débardeur. Elle s’est ensuite tournée vers moi et je n’ai pas pu empêcher mon regard de voir la cicatrice qui s’étalait sur sa jambe : comment avait-elle pu se la faire ? Maintenant, elle enfile son gilet et s’assoie contre le mur.

- Tu... Tu as fait vite pour te changer haha.

J’hoche la tête timidement et serre mes mains l’une avec l’autre derrière mon dos. Je ne suis pas très à l’aise quand je ne connais pas le lieu ou que la personne m’est inconnue… On ne peut pas dire qu’il en est palpable, mais la situation n’en est pas loin, surtout avec ce silence pesant. Afin d’éviter de rester debout pour rien, et pour casser –ne serais-ce qu’un peu le silence- je m’assoie sur le matelas. Je monte mes genoux sous mon menton et regarde la chambre de la jeune fille. Ils sont chou ; ils ont l’air vraiment complice… Ca me rappelle vaguement quelque chose, une sensation que j’aurais déjà rencontré : de l’amour envers d’autres personnes, même si cet amour ne me paraissait pas identique… La voix d’Amy me tire de mes réflexions :

-En faites, c’est quoi ton alice ?

Mon regard se pose sur elle et je prends un instant pour réfléchir à la réponse à sa question : je me rappelle désormais, non pas comme tout à l’heure alors que j’étais un peu perturbée par l’obscurité, de mon Alice. Le problème ? Je n’arrive pas à trouver les mots pour l’expliquer… Je sais qu’il est assez proche d’un autre Alice connu, mais c’est justement la différence entre ces deux Alice qui me pose des difficultés à le décrire. Je redresse ma tête que j’avais penché sur la droite, réflexe qui est mien lorsque je réfléchie, et commence à répondre à la question de la lycéenne.

- Mon Alice est celui de la distorsion du temps… J’ai peur de mal réussir à te l’expliquer… Comme tu le sais ma mémoire est… Hum… on va dire défaillante… Ce que je sais de mon Alice, je le sais car on me l’a répété compte tenue de mon petit problème et par un brève ressentie, une sorte d’habitude, comme si je l’avais utilisé de très nombreuses fois… Mon Alice ressemble vaguement à celui du voyage dans le temps qui est je pense plus connu… Le point commun est que je peux me déplacer dans le temps, la différence que cela m’est possible que sur une très courte durée, je dirais entre cinq et dix-quinze minute, très grand maximum, dans le passé et, point supplémentaire je peux ralentir et accéléré le temps… Le problème avec cet Alice c’est que lorsque je veux l’accéléré je dois faire attention à ne pas rentrer dans tout le monde !

Je sourie sur cette pensée : peu adroite, je dois vraiment faire attention. Ce détail sur l’attention ne m’a pas été dit mais je le sais d’expérience, enfin de ressentie comme je disais plus tôt.

- Aussi, second problème au niveau de la concentration : je n’arrive pas à l’employer du tac au tac sans me concentrer : dès que je ne suis plus attentive, ne serait-ce que d’un chouïa, mon Alice se relâche immédiatement : résultat lorsque je l’utilise je suis très fatigué… Ce qui n’est pas très pratique pour rester en bonne santé avec ma constitution ! Hum… Je peux savoir le tiens ? Si ça ne te dérange pas bien sûr….
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Sam 1 Déc - 11:57


Ellyana & Amy

Amy avait envie de dormir, elle n’allait pas tarder à s’endormir. Le matin, il était quasiment impossible de la réveiller, à part s’il y a une bonne raison. Une bonne raison ? Soit son frère l’attend ou bien Adam est là. Il n’y avait aucune autre possibilité. Même si il y aurait une inondation ou autre elle ne bougerait pas. Si sa chambre brûlait, la chose qu’elle prendrait serait les photos d’Adam et elle. Et peut-être ses habits de soirées, surtout la robe quelle portait avant. Et le foulard noir et blanc que son frère lui avait rapporté d’Italie. D’ailleurs, il était toujours accroché à son poignet ou à son sac. Amy bailla, elle ne savait pas pourquoi elle demandait à Ellyana qu’est-ce que c’était son alice. Car, si elle lui demandait c’était quoi la sienne, elle ne saurait pas bien la décrire.

Mon Alice est celui de la distorsion du temps… J’ai peur de mal réussir à te l’expliquer… Comme tu le sais ma mémoire est… Hum… on va dire défaillante… Ce que je sais de mon Alice, je le sais car on me l’a répété compte tenue de mon petit problème et par un brève ressentie, une sorte d’habitude, comme si je l’avais utilisé de très nombreuses fois… Mon Alice ressemble vaguement à celui du voyage dans le temps qui est je pense plus connu… Le point commun est que je peux me déplacer dans le temps, la différence que cela m’est possible que sur une très courte durée, je dirais entre cinq et dix-quinze minute, très grand maximum, dans le passé et, point supplémentaire je peux ralentir et accéléré le temps… Le problème avec cet Alice c’est que lorsque je veux l’accéléré je dois faire attention à ne pas rentrer dans tout le monde !

La distorsion du temps ? Amy ne connaissait pas, l’alice de celle-ci était banale ; Guérison grâce à la musique. Elle lui correspondait bien, même très bien vu qu’Amy adorait chanter et danser. Ce qu’elle redoutait le plus, Ellyana venait de lui demander c’était quoi son alice. Comment la décrire... ?

Hum… Mon alice c’est la guérison grâce à la musique, je peux guérir facilement rien qu’en entendant de la musique. Je ne peux guérir que les blessures superficielles. Par exemple, mes cicatrices je ne peux pas les guérir. Je ne sais pas si tu as compris, mais bon.

Bon c’était déjà ça, elle avait réussi à décrire.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Dim 23 Déc - 18:26

Après avoir parlé j’attrape une mèche de mes cheveux et joue avec nerveusement : je ne sais pas vraiment que faire d’autre, mis à part continuer à attendre sa réponse ou alors à me prendre un vent peut être… Je verrais bien si elle va me répondre ou si ma question restera en suspens : après tout je suis peut être un petit peu trop curieuse : elle ne me connait pas, je ne la connais pas, du moins on ne se connait pas réellement, et pourtant je lui pause des questions comme ça, sans raison autre que celle que me dicte ma curiosité. D’accord, je reconnais qu’elle m’a aussi posée la question mais ce n’est pas pareil…. C’est différent puisqu’elle a bien le droit de savoir qui elle héberge dans sa chambre pour la nuit… Moi aussi je pourrais être en droit de savoir me dira-t-on si je vais dormir dans la chambre d’une psychopathe, ou d’une gentille fille sans histoire, ou encore quelque chose entre les deux. La réponse que j’attendais se fait soudain entendre, me coupant à mes réflexions, tandis que je lui prête une oreille attentive…

- Hum… Mon Alice c’est la guérison grâce à la musique, je peux guérir facilement rien qu’en entendant de la musique. Je ne peux guérir que les blessures superficielles. Par exemple, mes cicatrices je ne peux pas les guérir. Je ne sais pas si tu as compris, mais bon.

J’hoche la tête pour montrer que j’ai entendue, et plus ou moins compris par ailleurs. Je penche la tête sur la droite ; qu’elle magnifique Alice elle possède ! Moi le miens n’est pas forcément utile, il me sert plus à moi-même pour si j’ai besoin de me mettre en sureté : je ne peux pas remonter le temps à plus de cinq minutes donc si un accident se passe j’ai peu de chance de réussir à sauver la personne, il faut que je réagis vite et je ne suis pas forcément très rapide à réfléchir… Mais bon ! Peut-être cet Alice pourra être utile à quelqu’un un jour…

- Tu dois être une personne vraiment admirable pour posséder un Alice si merveilleux. Je pense que posséder tel ou tel Alice peut dépendre aussi de la personne, de son devenir, mais peut-être je me trompe… Le peu que j’ai vu de toi, sans vouloir juger, je suis très mal placé pour ça, me confirme dans cette impression qu’un Alice et son possesseur son étroitement liée… Si je ne me trompe pas avec mon raisonnement, qui n’a pourtant aucune vraie base autre qu’une simple idée de ma part, je dois être difficile à définir.

Je me frotte la nuque riant tout bas : je raconte vraiment des bêtises décidemment ! J’attire mon sac vers moi, pour le hisser sur mes genoux, et regarde rapidement à l’intérieur. Je plonge ma main et en sort un petit ruban rose pale, sur lequel on peut voir, en regardant d’un tout petit peu plus près, une petite lune et une petite étoile dorée brodée dessus. Je repousse le sac pour le remettre au sol, puis j’attache le ruban autour de ma main droite –en l’enroulant autour d’un bracelet élastique qui est passé à ce même poignet-, qui est celle sur laquelle j’appuie ma tête lorsque je dors, afin de pouvoir dans mon sommeil sentir sa texture et la légère odeur familière de rose qui s’en émane.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   Mer 26 Déc - 11:38


Ellyana & Amy

Amy n’aller par tarder à s’endormir, elle a passé une soirée assez nul et bus beaucoup de verres. Elle était jeune certes, mais elle ne se gêner pas. Amy connaissait quasiment tous les dirigeant des boites et elle ne faisait pas seize ans. Du coup elle passait inaperçu et elle en profiter. Amy n’aimait pas vraiment les cours d’Alice, elle s’était bien intégrée certes, mais elle voudrait retourner chez elle en Angleterre. Elle avait hâte de terminer les cours ici et de pouvoir retrouver sa famille, même si sa famille ne lui manque pas tant que ça. Il y avait juste son chien qui lui manquait, elle se rappelle encore quand elle à dût partir de chez elle. Ses parents pleuraient alors qu’elle pleurait pour son chien, elle est tout à fait normale.
Tu dois être une personne vraiment admirable pour posséder un Alice si merveilleux. Je pense que posséder tel ou tel Alice peut dépendre aussi de la personne, de son devenir, mais peut-être je me trompe… Le peu que j’ai vu de toi, sans vouloir juger, je suis très mal placé pour ça, me confirme dans cette impression qu’un Alice et son possesseur son étroitement liée… Si je ne me trompe pas avec mon raisonnement, qui n’a pourtant aucune vraie base autre qu’une simple idée de ma part, je dois être difficile à définir.
Une personne admirable, elle ? Pas possible, Amy trouvait quelle était vraiment mature pour son âge ; Amy commençai à bailler, elle se gratta le bras et regarda l’heure. C’était tard, les yeux d’Amy commençaient à se fermer tous seul (si si). Elle commença à s’allonger, elle était limite dans les vapes.
Bonne Nuit Ellyana, n’essaie pas de me réveiller demain, il est quasiment impossible de me réveiller à part si j’ai une bonne raison. Donc si tu pars, ne cherche pas à me réveiller !
Dis-elle en lui souriant, elle éteignit la lumière, mais elle se rappela qu’Ellyana avait peur du noir. Du coup elle alluma son réveil qui faisait de la lumière. Une fois bien installée sous sa couette, elle ferma les yeux en essayant de s’endormir. Mais elle avait vraiment mal à la tête, elle se leva en allant chercher des médicaments dans son armoire. Sauf qu’Amy ne voyait rien vu que la lumière était éteinte, son pied se prit dans la couverture d’Ellyana et Amy tomba de tout son long par terre. Elle se releva, l’air de rien et alluma la lumière. Une fois le médicament pris, elle alla dans son lit et éteignis la lumière.


© fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit tombe et les problèmes aussi [PV Bae Amy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» La nuit tombe, et les rapaces hululent... Pardon, hurlent.
» Lorsque la nuit tombe... les démons se réveillent [Erïka Davidoff & William Cage][terminé]
» La nuit tombe sur ce cadavre revenu d'entre les morts...
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Alice ::  :: R.I.P.-